Prix artistiques de la Ville de Verviers

Historique des concours

 

 
   
 

Monument situé place Vieuxtemps à Verviers

 

Concours Vieuxtemps

Du 24 au 29 août 1920, en commémoration du centenaire de la naissance de Henry VIEUXTEMPS et à l’initiative de son disciple Eugène YSAYË, une série de concerts est organisée au Grand-Théâtre de Verviers, en présence de S.M. la Reine Élisabeth de Belgique. Un concours de violon s’insère dans cette semaine musicale.

Il préfigure le “CONCOURS VIEUXTEMPS” instauré trois ans plus tard, après acceptation d’un don et ratification du règlement de l’épreuve par le conseil communal, le 29 août 1921. A l’occasion de ce concours préliminaire, un “PRIX DE LA REINE” est attribué, le 25 août 1920, au célèbre violoniste Alfred DUBOIS, élève d’Eugène YSAYË, puis lui-même professeur du grand Arthur GRUMIAUX.

Institué par arrêté royal du 2 octobre 1922 sous le haut patronage de la Reine Élisabeth et de l’Administration communale de Verviers, le premier concours Vieuxtemps proprement dit se déroule le 16 février 1923 et consacre le talent d’Hector CLOKERS, qui obtient, en outre, le Premier Prix du Conservatoire National de Paris. Il devient professeur au Conservatoire de Liège, directeur du Conservatoire de Verviers, fondateur de l’Orchestre de Chambre de Verviers et chef réputé des plus grandes formations belges.

Du 20 février 1925 au 15 février 1963, le Concours Vieuxtemps a lieu tous les deux ans et couronne entre autres: Carlo VAN NESTE, Arthur GRUMIAUX, Marcel DEBOT, Georges OCTORS, Gaby ALTMANN, Pierre JETTEUR, Clémens QUATACKER, Henri-Emmanuel KOCH, Léopold DOUIN et Charles JONGEN.

En 1959, un étranger, le Hongrois Sandor KAROLYI, se retrouve dans ce palmarès, le Concours s’étant à l’époque ouvert aux non-Belges ayant fréquenté avec succès un établissement belge d’enseignement supérieur de musique. Il en est toujours de même actuellement.

Dès le 20ème Concours, le 13 mai 1966, remporté par Jean HERVE, l’épreuve se déroule tous les quatre ans et voit s’imposer, outre les trois Belges Ginette DE CUYPER, Eric MELON et Jean-Gabriel RAELET, une Japonaise, deux Chinoises, un Hongrois, un Anglais, une Russe (Tatiana SAMOUÏL, finaliste du Concours Reine Élisabeth en 2001 et actuellement chargée de cours à la Chapelle Musicale de la Reine Élisabeth) et un Arménien: Hrachya AVANESYAN, détenteur de plusieuers prix internationaux.

Concours Deru

Respectant la volonté d'Edouard Deru, un councours de violon réservé au jeunes violonistes belges est organisé dès l'année de son décès en 1928. Il est également exigé de tous les candidats d'avoir obtenu, en Belgique ou à l'étranger, une distinction dans un établissement musical, Conservatoire ou Ecole de musique, subsidié par les Pouvoirs Publics.

Moins prestigieux que son grand frère, le concours Vieuxtemps, il réussit cependant a attiré de grands noms du violon tels Pierre Jetteur, Jean Hervé, Rudolph Werthen, Gaby Spanoghe, Véronique Bogaerts,...

Dès le début, il sera organisé tous les deux ans.